Economie circulaire : « Les premiers à s’engager pèseront plus dans cette économie nouvelle », selon l’ADEME

Capture d'écran 2018-01-29 16.11.33Cette brève a été rédigée pour le compte de Mediatico. « L’économie circulaire n’est plus un objectif de demain, c’est une réalité concrète », affirme Bruno Léchevin, président de l’ADEME. Cette interview vidéo a été réalisée par Frédéric Vuillod, lors du Forum Convergences 2016, à Paris.

« Ceux qui s’y engageront le plus vite, poursuit-il, auront plus de chance de peser dans cette économie nouvelle », qui se trouve au croisement du social, de l’environnemental et de l’économique global.

Les acteurs de l’économie sociale et solidaire furent les premiers à se saisir de ces enjeux, mais collectivités, petites entreprises ou grands groupes ont à leur tour compris que préserver les ressources et recycler les déchets crée de la valeur.

Cette économie de partage propose un vrai changement de modèle de société, avec l’obligation de créer des partenariats et d’inventer des solutions en commun, ajoute Bruno Lechevin. C’est pourquoi l’ADEME met un point d’honneur à accompagner le mouvement.

Pour aller plus loin